Etude & dimensionnement

Besoin d'aide pour choisir le matériel correspondant à votre besoin ? Sollicitez un conseil !

Livraison - Export

Livraison en France, export maritime / aérien, nous avons la solution ! En savoir plus !

Réseau de partenaires

Misez sur un fournisseur spécialiste du pompage    solaire et de l’énergie autonome. Nous rejoindre !



STECA PR


  • Catégorie : Régulateur de charge solaire

Les régulateurs de charge de la série Steca PR 10-30 tiennent la vedette parmi les régulateurs de charge solaire.

PR1010

12/24V 10A

PR1515

12/24V 15A

PR2020

12/24V 20A

PR3030

12/24V 30A
Vente aux particuliers - Tarifs Professionnels et Export Afrique

Combinées avec le dispositif de détermination de l'état de charge Steca-AtonIC une nouvelle fois considérablement optimisé, les technologies de charge les plus récentes garantissent un entretien optimal de la batterie ainsi que le contrôle d'une puissance de panneau raccordée pouvant aller jusqu'à 900 Wc.


Un grand écran informe l'utilisateur de tous les états de service à l'aide de symboles. L'état de charge est représenté sous forme de jauge de réservoir. Les données telles que la tension, le courant et l'état de charge peuvent aussi être affichées numériquement à l'écran sous forme de chiffres. Le régulateur dispose également d'un compteur d'énergie que l'utilisateur peut lui-même réinitialiser.


Auto-vérification des régulateurs de charge solaire STECA PR

Les régulateurs de charge solaire Steca PR 1010 à PR 3030 sont équipés d'une fonction d'auto-vérification. Afin d'effectuer ce test, veuillez débrancher le panneau solaire et le consommateur du régulateur. Branchez ensuite un petit consommateur, comme par exemple la lampe à faible consommation d'énergie Solsum 11 W, sur la sortie. Appuyez pendant 3 secondes sur la touche OK / marche-arrêt pour accéder au menu. Dans le menu, sélectionnez l'option Auto-vérification. Appuyez sur OK et validez : l'autovérification se lance. Si le résultat 000 s'affiche sur l'écran, ceci signifie que votre régulateur est en état de fonctionner.

regulateur de charge

Quel contrôleur de charge solaire choisir : PWM ou MPPT ?

Le contrôleur PWM est en substance un interrupteur qui connecte le champ de panneaux photovoltaïques à la batterie. Il permet de réduire la tension du champ pour la rapprocher de celle de la batterie.
Le contrôleur MPPT est plus sophistiqué (et plus cher) : il règlera sa tension d'entrée pour récupérer le maximum d'énergie du champ de panneaux photovoltaïques, et pour ensuite transformer cette énergie afin d'alimenter les différentes tensions requises, et de la batterie et des charges. Il est donc primordial de découpler les tensions du champ et de la batterie, afin qu'il y ait, par exemple, une batterie de 12 V sur un côté du contrôleur de charge MPPT, et de l'autre, un grand nombre de cellules, branchées en série pour produire 36 V.






Les avantages d'un contrôleur MPPT

Localisation du point de puissance maximale
Le contrôleur MPPT récupérera davantage d'énergie du champ de panneaux photovoltaïques. Cela représente un avantage substantiel au niveau de la performance (10 % à 40 %) quand la température de la cellule solaire est basse (inférieure à 45°C), ou très élevée (supérieure à 75°C), ou lorsque l'ensoleillement est très faible.En cas de température élevée ou de faible ensoleillement, la tension de sortie du champ chutera radicalement. Davantage de cellules doivent être connectées en série pour gara


Coût de câblage inférieur, et/ou pertes inférieures dans les câbles

La Loi de Ohm nous indique que les pertes dues à la résistance du câble sont Pc (Watt) = Rc x I², où Rc est la résistance du câble. Cette formule montre que pour une perte de câble donnée, la section efficace du câble peut être réduite par un facteur de 4 en doublant la tension du champ. Dans le cas d'une puissance nominale donnée, le fait d'augmenter les cellules en série augmentera la tension de sortie et réduira le courant de sortie du champ (P = V x I, donc, si P ne change pas, alors I doit baisser si V augmente).

Plus la taille du champ augmente, plus la longueur du câble augmente. L'option consistant à brancher davantage de panneaux en série, et donc à réduire la section efficace du câble, entraînant ainsi une chute des coûts, est une raison suffisante pour installer un contrôleur MPPT dès que la puissance du champ dépasse quelques centaines de Watts (batterie de 12 V), ou plusieurs centaines de Watts (batterie de 24 ou 48 V).


Conclusion

PWM

Le contrôleur de charge PWM est une bonne solution à faible coût pour tous les petits systèmes quand la température des cellules solaires est modérée (entre 45º C et 75º C). Attention, seuls des panneaux de 36 cellulles ou 72 cellulles peuvent être utilisé avec un régulateur PWM ! En aucun cas un panneau de 54 ou 60 cellules est adapté à la technologie PWM.


MPPT

Pour exploiter au maximum le potentiel du contrôleur MPPT, la tension du champ doit être considérablement supérieure à la tension de la batterie. Le contrôleur MPPT est la solution idéale pour les systèmes présentant une puissance supérieure grâce au coût plus faible de l'ensemble du système dû à des sections efficaces de câble plus petites. Le contrôleur MPPT récupérera également nettement plus d'énergie lorsque la température de la cellule solaire est basse (inférieure à 45°C), ou très élevée (supérieure à 75°C), ou lorsque l'ensoleillement est très faible.


source: https://www.victronenergy.com/


Seuls des panneaux de 12V 36 cellulles ou 24V 72 cellulles peuvent être utilisé avec un régulateur PWM !
Toutes autres configuration nécessite l'utilisation d'un régulateur MPPT. Par exemple, un panneau de 250W 60 cellules, avec une tension Vmp de 30V ne peut pas être utilisé avec un régulateur PWM, un modèle MPPT, réglé en 12V, est nécessaire.
En cas de température élevée ou de faible ensoleillement, la tension Vmp d'un panneau solaire chute radicalement. Avec une tension tombée à 28V par exemple (+ 3% de pertes de cablage), un panneau de 60 cellules ne pourra pas recharger correctement une batterie de 24V. Celle-ci nécessitant une tension de 28,8v pour une recharge complète, la batterie serait endommagée car jamais rechargée à 100%.

Recommandations générales pour la sélection d'un régulateur

Dans le cas des régulateurs de charge MPPT, un critère est essentiel : La tension à vide (Uoc) de tous les panneaux solaires éventuellement montés en série, ne doit jamais dépasser la tension d’entrée maximale du régulateur de charge solaire. Il convient d’être prudent ici en raison surtout de la dépendance en température de la tension à vide des panneaux solaires. Cette tension augmente en effet lorsque la température baisse. Sur la base de la température la plus faible de l’application, il convient de calculer la tension à vide du panneau solaire à l’aide du coefficient de température spécifié dans la fiche technique du panneau. La tension d’entrée maximale du régulateur de charge solaire doit être supérieure à cette tension.

Recommandations générales pour la sélection d'un régulateur PWM

Lors de la sélection d'un régulateur de charge PWM, le courant de court-circuit (Isc) des panneaux solaires est la caractéristique essentielle. Le fabricant Steca recommande par exemple de sélectionner le régulateur de charge solaire dans de grandes dimensions. Le courant nominal du régulateur de charge solaire devrait être supérieur d’environ 20 % de la somme de courant de court-circuit de tous les panneaux solaires raccordés.

Besoin d'un conseil ? D'un devis ?

Vous pouvez contacter notre équipe via le bouton ci-contre. Pour obtenir une réponse complète, veuillez indiquer avec précision votre besoin. Notre équipe vous apportera une réponse dans les meilleurs délais.


Vous êtes un professionnel, un installateur qualifié ou un revendeur et vous n'avez pas encore d'identifiants Orderdesk? Contactez-nous et retrouvez les tarifs de l'ensemble de notre catalogue !